L’un des buts principaux de la selle est de répartir, le plus également possible, sur la plus grande surface disponible les pressions engendrées par l’ensemble formé par la selle et le cavalier. Sachant qu’au galop, la force engendrée peut atteindre 5 fois le poids du cavalier (soit 300kg pour un cavalier pesant 60 kg par exemple) il est donc primordial que la selle soit adaptée à la morphologie du cheval afin d’atteindre l’objectif de répartition de la pression.

« Il est primordial que la selle soit adaptée à la morphologie du cheval »

null
selle adaptée
selle adaptée
selle adaptée
selle adaptée
selle adaptée
selle adaptée
null
selle inadaptée
selle inadaptée
selle inadaptée
selle inadaptée
selle inadaptée

Crédits photographies : © Annette Rancurel

Dans le cas contraire, celle-ci risque de se concentrer sur certains points. Ce qui peut générer dans le meilleur des cas une gêne, mais peut aller jusqu’à endommager certaines structures du cheval.
Or, chaque cheval comme chacun d’entre nous a une morphologie propre, certaines moins standards que d’autre. Il est donc illusoire d’assumer qu’une selle, même de conception ou de qualité excellente va aller à un cheval sans le vérifier au préalable.
On pourrait prendre comme point de comparaison la botte d’équitation pour le cavalier. Chaque cavalier quand il choisit une paire de bottes va prendre en considération une combinaison de paramètres que sont : la pointure, la taille de mollet, la longueur de la tige. Pour la plupart, cette combinaison de paramètres va être standard et ils pourront trouver leur bonheur dans le prêt à porter, pour les autres, il faudra passer par le sur mesure.
Pour la selle, c’est le même principe, elle doit répondre à une combinaison de paramètres qui là sont par exemple (liste non exhaustive) l’ouverture d’arcade, le rayon de courbure par rapport à la ligne de dos vue de profil, la taille et la forme des panneaux, la largeur de la gouttière pour correspondre au cheval. Là encore, certains chevaux, considérés comme standards pourront être habillés en « prêt à porter » quand les autres devront passer par du sur mesure.
Si la selle n’est pas adaptée, le cheval va être, au mieux, gêné, il va se déplacer moins bien, il ne va pas se muscler correctement, il ne va pas pouvoir ou vouloir passer le dos sur un saut… L’adéquation de la selle a donc un impact significatif sur la performance d’un cheval.

« L’adéquation de la selle a donc un impact significatif sur la performance d’un cheval. »

Il en va de même pour le cavalier. En effet, la selle a une influence directe sur la position et le liant du cavalier. La jambe qui part en avant par exemple, est souvent liée à une selle mal équilibrée. Idéalement, le cavalier doit trouver naturellement sa position et ne doit en aucun cas lutter contre sa selle. Il est donc tout aussi important que la selle corresponde au cavalier qu’à sa monture dans le sens ou un cavalier mal dans sa selle va engendrer beaucoup plus de pression sur le dos de son cheval qu’un cavalier dans une selle qui lui convient.

Quelques exemples

Crédits photographies : © Annette Rancurel

« Il est tout aussi important que la selle corresponde au cavalier qu’à sa monture »

Pour finir, il est important de préciser que la selle, même la mieux adaptée du monde, n’est pas une baguette magique et qu’elle ne réglera pas tous les problèmes rencontrés par le couple. Il faut plus considérer avoir une selle adaptée à soi et son cheval comme un prérequis à une bonne évolution du couple et de ses performances.

Vous avez un doute sur l’adaptation de votre selle à vous-même ou votre cheval ?

Contactez-nous pour un diagnostic complet.